Press Releases
print

IFC soutient la croissance des entreprises et la protection des consommateurs grâce à une plus grande sécurité des denrées alimentaires en Afrique de l’ouest


Abidjan
Jordan Sera
Tel. : 225 22 400 448
E-mail : jsera@ifc.org

Abidjan, Côte d’Ivoire, 27 mai 2019 —IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, travaille avec les détaillants, les hôteliers, les producteurs et les régulateurs pour améliorer la sécurité des denrées alimentaires en Afrique de l’ouest en mettant en place des systèmes améliorés qui réduisent le nombre de cas de contaminations alimentaires, synonymes de milliards de dollars de pertes chaque année rien qu’en Afrique.  

Dans le cadre de cette collaboration, IFC, le gouvernement japonais et Ingénierie Conseil Audit Formation (ICAF) ont organisé une rencontre à Abidjan pour discuter comment les bonnes pratiques internationales en matière de sécurité des denrées alimentaires peuvent aider les entreprises à se développer, créer des emplois et mieux servir les consommateurs en Afrique de l’ouest.

Selon un rapport publié par le Partenariat Global pour la sécurité des denrées alimentaires (Global Food Safety Partnership), les pertes liées au manque de sécurité des denrées alimentaires en Afrique, s’élèvent à 16,7 milliards de dollars chaque année.

Mossadeck Bally, PDG de la chaîne hôtelière Groupe Azalai – qui recoit une assistance technique du Programme conseil d’IFC pour la sécurité des denrées alimentaires en Côte d’Ivoire, a déclaré “Satisfaire nos clients est au cœur de nos opérations et notre cuisine est un atout pour y parvenir. Respecter les meilleures normes et pratiques mondiales en matière de sécurité des denrées alimentaires est essentiel pour notre groupe, au moment où nous nous positionnons comme un leader dans l’industrie hôtelière en Afrique de l’ouest ”.

Les systèmes et les règlementations en matière de sécurité des denrées alimentaires sont faibles dans la plupart des pays d’Afrique, même si de nombreuses entreprises s’attellent aujourd’hui à améliorer leurs standards. Une nourriture non sécurisée peut créer d’importants risques pour la santé des consommateurs, mais avoir également un impact négatif sur l’image d’une marque et plus généralement sur la crédibilité des entreprises dans la chaîne de valeurs des denrées alimentaires.

Le Programme conseil d’IFC pour la sécurité des denrées alimentaires offre des évaluations, des formations et du coaching pour aider les entreprises à se conformer aux standards internationaux et ainsi améliorer leur compétitivité. Les équipes d’IFC en charge de la sécurité des denrées alimentaires ont aidé plus de 150 clients dans 30 pays à attirer 564 millions de dollars en investissements et à générer plus de 478 millions de dollars de ventes.

Olivier Buyoya, le Représentant résident d’IFC en Côte d’Ivoire, a déclaré, “Le respect des normes internationales en matière de sécurité des denrées alimentaires permet aux entreprises dans l’agro-industriel et le tourisme en Afrique de l’ouest, d’attirer des investissements et de démontrer leur attachement à leurs clients. IFC cherche à aider d’avantage d’entreprises africaines à intégrer la sécurité des denrées alimentaires dans leurs stratégies de croissance.”

La rencontre d’Abidjan a accueilli des participants représentant l’ensemble de l’industrie alimentaire, notamment des entreprises agro-industrielles, des détaillants, des hôteliers et des coopératives de producteurs.

A propos d’IFC
IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus grande institution mondiale de développement dédiée au secteur privé au sein de pays émergents. En collaboration avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des opportunités et des marchés là où le besoin se fait le plus sentir. Au cours de l’exercice 2018, nos investissements à long terme dans les pays en développement se sont élevés à plus de 23 milliards de dollars, et ont permis d’engager le secteur privé dans l’éradication de l’extrême pauvreté et la promotion d’une prospérité partagée. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ifc.org/french