Press Releases
print

IFC et le Sénégal accoisent l’accès au financement dans l’espace UEMOA


À Dakar
Kimberlee A. Brown, +221 77 88 517 51 (3-4 mai)
Lucie Giraud, +221 33 859 7100 (après 4 mai)
E-mail: lgiraud@ifc.org

À Washington, D.C.
Sona Panajyan
Téléphone: +1 202 473 9751
E-mail: spanajyan@ifc.org


Dakar, Sénégal, le 3 Mai, 2012— IFC, membre du groupe de la Banque mondiale favorise le partage des informations et le développement des crédit bureaux au sein de L'Union économique et monétaire ouest-africaine, ou l’UEMOA, pour accroitre l’accès au financement des entrepreneurs de la région, où moins de 20% de la population a accès aux services financiers traditionnels.
 
Aujourd’hui, IFC en partenariat avec le Ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal organise la premiere conférence régionale sur le crédit bureau dans l’espace UEMOA. La conférence a réuni la participation de représentants des gouvernements, de régulateurs, des autorités du marché financiers, de dirigeants de banque et de leaders d’opinion de la région pour discuter des concepts fondamentaux d’évaluation du crédit ainsi que sur les avantages que cette technologie peut apporter au secteur du crédit dans l’espace UEMOA, aux individus et à l’économie en générale.
 
“Développer les crédit bureaux dans les prises de décision et favoriser le partage des informations sont  les moyens les plus rapides et les plus efficaces pour faciliter l’accès au financement et au crédit,” a dit Jérôme Cretegny, Senior Country Officer à l’IFC. “La disponibilité et l’utilisation des rapports de solvabilité  améliore la qualité des décisions de crédit, réduit les coûts de fonctionnement, et apporte une importante atténuation des risques en minimisant les taux de cessation de paiement et de fraude.”
 
L’UEMOA compte 8 pays membres (le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo et la Guinée Bissau). Son objectif principal est de créer un marché commun entre les pays membres basé sur la libre circulation des capitaux, des biens, des produits, des services et des personnes, et d’harmoniser le fonctionnement de l’Union. Accroitre l’accès au financement et au crédit pour les 80 millions de personnes de la région est crucial pour atteindre ces objectifs.
 
“Les pays membre de l’UEMOA ne disposent pas d’un système national efficace d’évaluation du crédit,” à dit Mr. Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre du Budget du Sénégal. “Il n’y a pas de crédit bureau privé. La seule source d’information reste la base de données de la Banque Centrale (BCEAO), qui fournit principalement des informations sur les entreprises, ne facilite pas la vulgarisation de l’accès au crédit dans la région.”
 
IFC a lancé le Programme Global Crédit Bureau en 2001 pour promouvoir le développement des crédit bureaux privés dans les marchés émergents. Plus récemment le programme a apporté son soutien au développement des registres publics et a été renommé Global Credit Reporting Program. Depuis son lancement, le programme a travaillé dans plus de 60 pays émergent au quatre coins du monde et a apporté son soutient à la mise en œuvre ou à l'amélioration significative de systèmes d’information sur le crédit dans 20 pays.
 
En 2010, le programme a aidé à produire 31 millions d'enquêtes estimés à 6.2 milliards de dollars dans de nouveaux financements à environ 6 millions de petites et moyennes entreprises dans la vente au détail et des clients de petite entreprise. Il a reçu l'assistance de l'Australie, le Canada, DfID, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, Omidyar Inc., la Norvège, la Suisse et Visa International.
 
À propos d’IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au service du secteur privé.  Elle aide les pays en développement à atteindre une croissance durable en finançant des investissements, en fournissant des services de conseil aux entreprises et aux gouvernements, et en mobilisant des capitaux sur les marchés financiers internationaux.  Au cours de l’exercice fiscal 2011, durant cette période d'incertitude économique qui touche le monde, IFC a aidé ses clients à créer des emplois, à améliorer leur performance environnementale, et à investir dans les collectivités locales dont ils ont la charge.  Ces nouveaux investissements ont atteint un chiffre record d’environ 19 milliards de dollars.  Pour plus d’informations, se rendre sur le site www.ifc.org