Press Releases
print

IFC et le Conseil du Marché Financier entament des concertations pour la mise en place des principes directeurs des obligations vertes en Tunisie


À Rabat:
Shobhna Decloitre
Phone: +212661839733
E-mail: sdecloitre@ifc.org


Tunis, Tunisie, le 20 septembre, 2019—IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale, et le Conseil du Marché Financier ont lancé aujourd’hui une série de concertations visant à aboutir au développement des principes directeurs du marché tunisien des obligations vertes, sociales et durables.

Les obligations vertes, sociales et durables sont similaires aux obligations traditionnelles, avec toutefois cette particularité additionnelle de permettre le financement des projets visant à lutter contre le changement climatique, avec des retombées positives sur le plan social. Elles contribuent également à répondre aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

« À travers ce partenariat réussi avec IFC, le Conseil du Marché Financier est capable de fournir les informations nécessaires, à la fois, aux émetteurs et aux investisseurs pour entamer ce processus de concertation qui nous permettra de développer un référentiel commun, de manière concertée, qui permettra aux entreprises d’émettre ces nouveaux types d’obligations, de soutenir la croissance durable et inclusive en Tunisie », a déclaré Mr. Salah Essayel, président du Conseil du Marché Financier.

« Les obligations vertes, sociales et durables peuvent offrir aux investisseurs l’opportunité, à la fois, d’avoir un impact positif sur l’économie et le climat en Tunisie, ainsi qu’un retour sur investissement », a, pour sa part, affirmé Mr. Georges Joseph Ghorra, Représentant résident de l’IFC en Tunisie. « Nous sommes engagés, à travers notre étroite collaboration avec le Conseil du Marché Financier, à apporter de l’innovation et de la transparence à ce nouveau marché », a-t-il poursuivi.

Soulignons que l’IFC a joué un rôle majeur dans le développement des obligations vertes et durables dans les marchés émergents. IFC a notamment apporté son soutien au développement des principes directeurs des obligations vertes dans plusieurs pays de la région MENA.

Depuis le lancement de son Programme d’Obligations Vertes en 2010, IFC a pu lever des milliards de dollars pour notamment financer des projets visant à lutter contre le changement climatique, avec un montant total cumulé de 9,2 milliards de dollars levés à travers 148 obligations dans 18 différentes devises. Notons également que IFC a lancé en mars 2017 son Programme d’Obligation Sociale et a émis huit obligations sociales dans les marchés publics et privés à travers quatre devises pour un montant total cumulé de 667 millions de dollars.

Cette nouvelle initiative a été rendue possible grâce au soutien du Gouvernement du Canada, ainsi qu’à celui de la Eximbank Hongrie.

IFC en bref : La Société financière internationale (IFC) — organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale — est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités là où ils font le plus défaut. Au cours de l’exercice 2019, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement ont dépassé 19 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifc.org.


Restons connectés :

www.facebook.com/IFCwbg
www.twitter.com/IFC_org
www.youtube.com/IFCvideocasts
www.ifc.org/SocialMediaIndex
www.instagram.com\ifc_org